Ensemble Khazrati-Imam

L'avis de l'auteur Lonely Planet

mausolée

De Kok-Goumbaz, une allée file vers l’est jusqu’aux vestiges mélancoliques d’un ensemble de mausolées de 3 500 m2 appelé Dorout-Siadat (maison du Pouvoir), qui fut achevé par Timur en 1392 et pourrait même avoir éclipsé le palais Ak-Saraï. Le principal rescapé est le haut et croulant tombeau de Jehangir, le fils aîné et préféré de Timur, mort à 22 ans. Ici repose également un autre de ses fils, Omar Cheikh ; les autres sont à ses côtés dans Gour-e-Amir, à Samarcande.

Dans une ruelle derrière le mausolée, une casemate avec une porte en bois conduit à la crypte de Timur. La pièce, nue à l’exception de citations du Coran sur les arches, contient un unique sarcophage avec des inscriptions biographiques relatives à Timur. Lors de la découverte de la crypte en 1963, ces inscriptions ont conduit à penser qu’elle était destinée à Timur. Le sarcophage contient deux corps non identifiés.

Hovuzi Mardon