• Intérieur de la Mezquita

L'avis de l'auteur Lonely Planet

L’importance de la Mezquita est due à son architecture unique, révolutionnaire pour l’époque. Les édifices musulmans précédents, tels le dôme du Rocher à Jérusalem et la Grande Mosquée de Damas, mettaient ­l’accent sur la verticalité, alors que la Mezquita était conçue comme un espace horizontal et simple, où l’esprit pouvait vagabonder librement et communiquer facilement avec Dieu – une interprétation raffinée du simple lieu de prière original, habituellement la cour d’une maison.

Les hommes priaient côte à côte sur l’argamasa, un sol fait d’un mortier rouge compact. Un toit plat, orné de dorures et de motifs multicolores, était soutenu par des arches rayées, évoquant une forêt de palmiers-dattiers. Les arches reposaient sur 1 293 colonnes, dont 856 subsistent aujourd’hui. Le Patio de los Naranjos, où glougloutaient les fontaines aux ablutions, représentait l’oasis.

La mosquée d’origine d’Abd ­al-Rahman Ier était un carré divisé en deux moitiés rectangulaires : une salle de prière couverte, et une cour d’ablutions à ciel ouvert. La salle de prière, juste après la porte ­d’entrée actuelle, était partagée en 11 “nefs” par des rangées d’arcades rayées en brique rouge et pierre blanche. Les colonnes se composaient de matériaux récupérés dans l’ancienne église édifiée sur le site, dans des bâtiments romains de Cordoue et dans des endroits aussi éloignés que Constantinople. Afin d’obtenir un plafond suffisamment haut pour créer une sensation d’ouverture, les bâtisseurs inventifs eurent l’idée d’une construction à deux niveaux, utilisant de hautes colonnes surmontées de plus courtes. La simplicité et le nombre des arcades confèrent une sensation d’infini à la Mezquita.

Après divers agrandissements – au sud par Abd al-Rahman II au IXe siècle et par Al-Hakam II dans les années 960, à l’est par Al-Mansour dans les années 970 –, la mosquée atteignait une superficie de presque 14 400 m2, devenant l’une des plus grandes au monde.

La Mezquita possédait 19 portes le long du côté nord, qui laissaient entrer la lumière et contribuaient au sentiment d’ouverture. Aujourd’hui, seule une porte éclaire le sombre intérieur, atténuant l’esthétique des arches rouge et blanc. Les ajouts chrétiens, telles la massive cathédrale au centre et la cinquantaine de chapelles sur les côtés, ferment et dominent le vaste espace.