Dejima

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique

出島  En 1641, le shogunat Tokugawa bannit tous les étrangers du Japon, à une exception près : Dejima, une île artificielle en forme d’éventail de 560 m de circonférence (15 000 m2) dans le port de Nagasaki. Jusque dans les années 1850, ce petit comptoir néerlandais fut l’unique présence étrangère tolérée au Japon. Aujourd’hui, l’île a été rattrapée par la ville et on peut passer devant sans la voir. Ce serait dommage ! Dix-sept bâtiments, murs et constructions (et une Dejima miniature) de l’ancien comptoir ont été soigneusement reconstitués dans le musée de Dejima出島資料館 .

Restaurés au début du XXIe siècle, constamment améliorés, les bâtiments du musée, aussi beaux qu’instructifs, abritent des expositions sur le développement du commerce, les échanges avec la culture occidentale, les découvertes archéologiques et des salles associant tatamis japonais et papier peint occidental. Très bons commentaires en anglais. Comptez deux bonnes heures. Une boutique loue même des kimonos.

Dejima.; 095-829-1194 ; www.nagasakidejima.jp ; 6-1 Dejima-machi ; 8h-19h mi-juil à mi-oct, 8h-18h mi-oct à mi-juil