Madrasa Islom-Hodja

L'avis de l'auteur Lonely Planet

madrasa

Au sud de la madrasa Abdulla Khan, la madrasa et le minaret Islam Hodja, les plus récents monuments islamistes de Khiva, datent de 1910. Vous pourrez grimper dans le minaret qui ressemble à un phare avec ses bandes de carrelages turquoise et rouge. Haut de 57 m, c’est le plus grand du pays.

La madrasa renferme le plus beau musée de Khiva, le musée des Arts appliqués. Il présente l’artisanat du Kharezm au fil des siècles : sculptures sur bois, orfèvrerie, tapis ouzbeks et turkmènes, pierres gravées d’écritures arabes (utilisées au Kharezm du VIIIe au XXe siècle), et grandes jarres appelées hum pour conserver des denrées dans le sol.

Islam Hodja, un grand vizir du début du XXe siècle, était un libéral selon les critères locaux : il fonda une école à l’européenne, relia la ville au télégraphe et construisit un hôpital. Sa popularité poussa le khan et le clergé à le faire assassiner.

Islom Hodja ; minaret 3 000 S ; 9h-18h