Pulau Ubin

L'avis de l'auteur Lonely Planet

île

Un trajet cahoteux de 10 minutes à bord d’un bumboat (bateau-taxi) au départ du terminal des ferries de Changi Point, au Changi Village, vous mène à Pulau Ubin. Il n’y a pas d’horaires fixes : les petits bateaux larguent les amarres dès que 12 passagers ont embarqué.

Les Singapouriens se font nostalgiques lorsqu’ils évoquent l’atmosphère de kampong d’Ubin et, bien que l’île comprenne un petit complexe hôtelier, elle a jusqu’à présent résisté à l’appel des promoteurs. Elle présente toujours une étendue rurale et sauvage de jungle pleine de lézards vifs, de sanctuaires étranges et d’oiseaux cacophoniques. Des bâtiments coiffés de tôle chauffent au soleil, des poulets piaillent et des chiens haletants se vautrent dans la poussière.

Le meilleur moyen d’explorer l’île est de louer un VTT (2-10 $S/jour). Évitez les vieux vélos sans suspension, inconfortables. Du débarcadère, dirigez-vous directement au kiosque d’information de Pulau Ubin pour prendre une carte et jeter un coup d’œil aux explications sur la culture, l’histoire et la faune locales.

Enfourchez ensuite votre vélo et voyez où la route vous mène. Ceux qui ne craignent pas de s’écorcher les genoux gagneront le Ketam Mountain Bike Park, qui compte plusieurs pistes de difficulté variable. On peut aussi faire une excursion aux Chek Jawa Wetlands , dans l’est de l’île. Une promenade en bois de 1 km permet d’enjamber les flots avant de revenir par le marais à mangrove pour goûter une vue imprenable depuis la tour Jejawi, haute de 20 m.

On trouve plusieurs endroits où se restaurer près du terminal des ferries. Dégustez absolument un chili de crabe et une bière Tiger.

Si vous souhaitez séjourner sur l’île, vous pouvez louer un bungalow basique mais onéreux auprès du Marina Country Club. Le camping est autorisé sur la plage.

www.pulauubin.com.sg ; depuis Changi Village.8h30-18h