La Canebière

L'avis de l'auteur Lonely Planet

artère mythique

La Canebière était un peu à Marseille ce que les Champs-Élysées sont à Paris ! Cette artère mythique qui plonge dans le Vieux-Port a perdu de son lustre d’autrefois, mais cherche à redorer son blason. Le passage du tramway, le mini-campus universitaire du haut de la Canebière ou l’installation du commissariat central dans les murs du légendaire hôtel Noailles sont quelques-uns des changements du quartier, dont le signe le plus récent est l’ouverture prochaine d’un hôtel quatre étoiles à deux pas du marché des Capucins…

Pour comprendre le nom de Canebière, il faut remonter au XVIIe siècle : à l’époque, chantiers navals et arsenaux étaient situés tout autour du Vieux-Port. Aux abords poussaient, sur des sols marécageux, des roseaux et du chanvre, canébé en provençal. Des conditions idéales pour les artisans chargés de tresser les cordages pour les navires. En déplaçant les arsenaux, Louis XIV perça un axe rectiligne nécessaire à l’évolution de la pratique des cordiers. L’emplacement fut nommé tout naturellement Canebière. Au XIXe siècle, avec l’essor des colonies, cette avenue vivra ses heures de gloire, avec négociants, armateurs et élégantes aux terrasses des hôtels de luxe ou dans les salles de music-hall.