-->

Musée national

L'avis de l'auteur Lonely Planet

trésors birmans

အမ်ဳိးသားျပတိုက္ Malgré la pénurie d’explications et le mauvais éclairage, les trésors de ce vaste musée méritent incontestablement la visite.

La pièce maîtresse est le spectaculaire Sihasana (trône du Lion), incrusté de joyaux, du roi Thibaw Min, le dernier souverain birman. Haut de 8 m, il ressemble plus à un portail qu’à un trône ! Les lits ornementés, les tapis en fils d’or et d’argent, les somptueux palanquins, les chaises de cuisine en ivoire, de splendides robes de cérémonie et une grande collection de boîtes à bétel et de crachoirs témoignent de la richesse des souverains d’antan.

Nouvelle exposition permanente, The Vanishing Tribes of Burma présente 70 photos de Richard K. Diran, qui passa 17 ans à photographier une quarantaine de groupes ethniques, dont certains ont conservé le même mode de vie depuis des siècles. Pour découvrir les photos de Diran, procurez-vous son beau livre Birmanie un monde qui disparaît (Gründ, 1998).

Les étages supérieurs, moins impressionnants, comprennent des salles consacrées à l’histoire naturelle, à la préhistoire et une galerie d’art mal éclairée. Repérez la maquette du Parlement de l’époque coloniale, démoli en 1978 ; il n’en reste que des lustres, suspendus à chaque étage du musée.

66/74 Pyay Rd, Dagon ; 5 $US/5 000 K ; 9h30-16h30 mar-dim