-->

Pagode Giac Lam

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

Datant de 1744, cette pagode serait la plus ancienne de HCMV. Il émane une atmosphère fantastique de ce lieu où se dresse l’un des plus impressionnants stupas du pays (haut de 32 m). L’imposant pipal, ou arbre de la Bodhi, situé dans le jardin, fut offert par un moine sri-lankais en 1953. À côté de l’arbre sacré, la statue de Quan Thê Âm Bô Tat, d’un blanc immaculé, se tient sur une fleur de lotus, symbole de pureté.

Comme souvent au Vietnam, cette pagode bouddhique intègre des aspects taoïstes et confucianistes. Elle renferme une cloche en bronze qui, lorsqu’elle sonne, réaliserait les prières des fidèles.

Le sanctuaire principal se trouve dans la salle suivante, remplie d’innombrables statues dorées. A Di Da (Amitābha) est assis sur l’estrade au centre de la rangée du fond ; il est facilement identifiable à son auréole colorée. L’homme gras et rieur, entouré de cinq enfants qui lui grimpent dessus, est Ameda, le Bouddha de l’éveil, de la compassion et de la sagesse. La prière a lieu tous les jours à 4h, 11h, 16h et 19h.

La pagode étant située à près de 3 km de Cholon, mieux vaut s’y rendre en taxi ou en xe om.

Chua Giac Lam ; 118 Ð Lac Long Quan, district de Tan Binh ; 6h-12h et 14h-20h30