Pagode Giac Vien

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

Dans un pays où tant de pagodes ont été “restaurées” à grand renfort de béton et de néons, celle-ci a conservé la patine du temps. Elle fut fondée par Hai Tinh Giac Vien à la fin des années 1700. On raconte que l’empereur Gia Long, qui mourut en 1819, venait se recueillir ici.

Tout empreint de sérénité qu’il soit, ce lieu est moins visité que ses homologues de Cholon, du fait de son emplacement isolé au bout d’une ruelle, à proximité du lac Dam Sen.

En arrivant à la pagode, dissimulée derrière un dédale de ruelles sinueuses, vous remarquerez sur la droite des tombes impressionnantes qui servent de terrain de jeu aux enfants du coin. L’intérieur de la pagode est orné d’une centaine de statues représentant des divinités.

Le sanctuaire principal se trouve de l’autre côté du mur, derrière la statue de Hai Tinh Giac Vien. Là, un magnifique encensoir de cuivre, d’où émergent deux superbes têtes de dragons, précède l’estrade. Le gardien de la pagode est adossé au mur qui fait face à l’estrade. Tout près se dresse un arbre à prières.

РLac Long Quan, district 11 ; 7h-11h30 et 13h30-19h