-->

Palacio de Villardompardo

L'avis de l'auteur Lonely Planet

bains arabes, musée

Ce palais Renaissance abrite trois sites remarquables : les splendides Baños Árabes (bains arabes) du XIe siècle, l’un des plus grands de son genre de l’ère musulmane ; le Museo de Artes y Costumbres Populares (musée des Arts et Traditions populaires) dont la collection illustre la vie paysanne dans la province avant l’industrialisation et le Museo Internacional de Arte Naïf (musée international d’Art naïf) rassemblant un grand nombre d’œuvres du monde entier, colorées et pleines d’esprit.

Les bains arabes furent découverts en 1913, sous le palais du XVIe siècle. Des trois pièces (froide, tiède, chaude), la salle chaude est la plus belle, du fait de ses multiples arcs en fer à cheval. Dans une salle attenante, le sol vitré dévoile un morceau de rue romaine. Un film de 10 minutes (en espagnol, sous-­titré en anglais) complète la visite.

Occupant plusieurs étages, le musée des Arts et Traditions populaires couvre tous les domaines, de la viticulture à la bourrellerie en passant par l’abattage des cochons (matanza). Il y a une maison de poupées et la reconstitution d’une demeure rurale du début du XXe siècle, mais les éléments les plus marquants sont peut-être les photos exposées, qui, vieilles d’un siècle, témoignent de la rudesse de la vie campagnarde d’alors. Le musée d’Art naïf s’appuie sur le travail de son fondateur, Manuel Moral. On peut passer des heures à observer les œuvres, riches en détails et pleines d’humour.

Centro Cultural Baños Árabes ; Plaza de Santa Luisa de Marillac ; 9h-22h mar-sam, 9h-15h dim