-->

Paya Shwemawdaw

L'avis de l'auteur Lonely Planet

stupa

ေရႊေမာ္ေဓာဘုရား Pyramide d’or délavée dans la brume de midi et perfection étincelante en soirée, la paya Shwemawdaw, haute de 114 m, domine fièrement la ville. Le stupa dépasse de 14 m la Shwedagon de Yangon ; dans le coin nord-est se tient un énorme fragment du hti, renversé par un tremblement de terre en 1917.

Selon une légende obscure, le stupa d’origine était un petit temple fragile, construit par deux frères, Kullasala et Mahasala, pour abriter deux cheveux que leur aurait donnés le Bouddha Gautama. En 982, une dent sacrée fut ajoutée aux reliques. L’apport d’une autre dent en 1385 fournit l’occasion de reconstruire un stupa plus haut, à 84 m. En 1492, des vents puissants firent tomber le hti, qui fut remplacé.

Durant les six siècles passés, le stupa s’effondra et fut rebâti à maintes reprises, à chaque fois un peu plus haut et avec plus de trésors. La dernière destruction date de 1930, quand un séisme puissant le dévasta complètement ; pendant vingt ans, seul subsista l’imposant monticule en terre de la base.

La paya Shwemawdaw est particulièrement intéressante à visiter lors de sa fête annuelle, en mars-avril.

Shwemawdaw Paya Rd ; billet zone archéologique de Bago, 10 $US ; 5h-20h