-->

• Plan du temple

L'avis de l'auteur Lonely Planet

La colline sur laquelle se dresse le stupa est à 50 m au-dessus du niveau de la mer, et le sanctuaire couvre 46 ha. Comme dans tous les temples birmans, la terrasse principale est desservie par quatre zaungdan (escaliers couverts), chacun flanqué à l’entrée d’un couple de chinthe hauts de 9 m. Des ascenseurs sont installés aux entrées sud, est et nord ; le zaungdan ouest comprend des escalators.

Tous les zaungdan, sauf celui de l’ouest, sont bordés de stands de fleurs – réelles ou en papier –, d’effigies du Bouddha, d’ombrelles de cérémonie, de livres, d’antiquités, d’encens, etc. Devins et bureaux de change sont également présents.

En émergeant de l’ombre du zaungdan, on découvre une explosion de couleurs sur la terrasse principale pavée de marbre, parsemé de pavillons et de salles de prière contenant des représentations du Bouddha et deux gigantesques cloches en fonte.

Au centre de la terrasse, la paya Shwedagon se tient sur un socle carré, à 6,40 m au-dessus de la plateforme principale, plaçant le stupa au-dessus des structures inférieures. Des stupas plus petits se dressent sur cette plateforme surélevée : quatre grands aux quatre points cardinaux, quatre moyens aux quatre coins du socle, et soixante petits autour du périmètre.

De cette base, le zedi s’élève d’abord en trois terrasses, puis en terrasses “octogonales”, et enfin en cinq bandes circulaires. L’épaule de la cloche est ornée de seize “fleurs” et la cloche est couronnée du “bol renversé”, autre élément traditionnel de l’architecture des stupas. Puis viennent les moulures décoratives et les frises de “pétales de lotus”, les uns tournés vers le bas, les autres vers le haut. Le “bourgeon de bananier” précède immédiatement le hti.

Autour de la base du stupa, douze piliers planétaires correspondent aux jours de la semaine ; les fidèles prient devant celui qui représente le jour de leur naissance. Si vous souhaitez vous joindre à eux, les devins du temple vous indiqueront celui qui correspond à votre naissance grâce à leurs almanachs. Sachez que le mercredi est divisé en naissances du matin et de l’après-midi – pour ces dernières, on prie au pilier Rahu, à l’angle nord-ouest de la base du stupa.

Avant de quitter la terrasse principale, entrez dans le petit musée , rempli de statues du Bouddha et d’ornements religieux. Repérez la maquette du stupa et la superbe peinture du temple par M. T. Hla. La galerie de photos mérite aussi le coup d’œil, notamment pour les gros plans du sommet du stupa, le hti.

carte ci-dessus ; paya Shwedagon, Dagon ; 9h-16h mar-dim