-->

Compendio Garibaldino

L'avis de l'auteur Lonely Planet

histoire, mémorial

Héros de l’unité italienne, Giuseppe Garibaldi (1807-1882) acheta la moitié de l’île en 1855, et l’autre moitié dix ans plus tard. Il en fit sa résidence et son lieu de retraite après avoir livré ses nombreuses batailles pour la liberté. Sa maison est devenue un lieu de pèlerinage pour de nombreux Italiens. La visite, guidée et en italien, dévoile les élégantes pièces rustiques, le cimetière et une petite collection d’objets ayant appartenu à Garibaldi.

Le célèbre patriote commença par vivre dans une cabane dressée dans la cour en attendant que la Casa Bianca soit achevée. On entre dans la demeure par un atrium où l’on peut admirer son portrait, un drapeau de la guerre d’indépendance du Pérou et un fauteuil roulant inclinable offert par la ville de Milan lorsque sa santé se dégrada quelques années avant sa mort. La visite se poursuit par les chambres à coucher, puis par la cuisine équipée d’une pompe à eau, luxe incroyable en un tel lieu dans les années 1870. Dans l’ancienne salle à manger sont rassemblés des souvenirs, dont les binocles et la fameuse chemise rouge du patriote. La dernière pièce abrite son lit de mort, qui fait face à la fenêtre et à la mer qu’il pouvait ainsi observer, rêvant jusqu’à la fin de retourner dans sa ville natale, Nice.

Dans les jardins, on peut voir sa tombe de granit brut et celles des nombreux membres de sa famille (il eut sept enfants de ses trois femmes, et un d’une gouvernante).

www.compendiogaribaldino.it ; 9h-20h tlj sauf lun