La Martorana

L'avis de l'auteur Lonely Planet

église

Au sud de la place se dresse La Martorana. Cette lumineuse église du XIIe siècle, de culte grec orthodoxe, fut dotée par Georges d’Antioche, l’un des principaux conseillers du roi Roger II. De délicats chapiteaux soutiennent une coupole figurant le Christ sur son trône entouré des archanges. C’est au matin que l’intérieur est le plus beau, quand le soleil baigne de clarté les somptueuses mosaïques byzantines.

En 1433, l’église a été cédée à un couvent de bénédictines fondé par Eloisa Martorana, d’où son nom. Les nonnes ont fait détruire l’abside normande et remodeler l’intérieur dans un style baroque au décor chargé, ajoutant une chapelle décorée de fresques à la place d’une partie des somptueuses mosaïques. Parmi les quelques panneaux ayant échappé à ce remaniement, citons : le portrait de Georges d’Antioche, représenté derrière un bouclier au pied de la Vierge, et celui de Roger II recevant sa couronne des mains du Christ (il s’agit de la seule effigie du roi normand qui subsiste en Sicile). Mussolini restitua, en 1935, l’église à la communauté grecque orthodoxe.

Chiesa di Santa Maria dell’Ammiraglio ; 345 8288231 ; Piazza Bellini 3 ; 9h30-13h et 15h30-17h30 lun-sam, 9h-10h30 dim