-->

Tour Martello

L'avis de l'auteur Lonely Planet

architecture militaire et musée

Bâtie par les Britanniques entre 1831 et 1834, cette fortification doit son nom à la pointe de la Mortella, en Corse. En 1794, des navires anglais furent repoussés de celle-ci par les armées génoises, protégées dans des tours rondes et basses, particulièrement résistantes aux tirs de canons. Tirant les leçons de leur défaite, les Britanniques firent ériger des édifices comparables (près de 200) en plusieurs endroits du monde, de l’Australie à la Jamaïque en passant par l’île Maurice. Cinq tours furent bâties sur l’île. L’une d’entre elles se dresse, avec ses canons rotatifs, surplombant la plage publique de La Preneuse, non loin de l’hôtel The Bay. Elle était à l’origine en alignement direct avec une deuxième, érigée en face dans la baie de l’Harmonie ; elles auraient permis aux garnisons d’effectuer des tirs croisés sur tout navire ennemi. Restaurée, la tour Martello est aujourd’hui un petit musée ludique, où des visites d’environ 30 minutes ont lieu en français, anglais et créole. Des mannequins en uniforme d’époque évoquent le quotidien d’une garnison au XIXe siècle. Des panneaux vitrés dans le parquet permettent d’apercevoir les citernes où l’eau de pluie était stockée, et les poudrières. À l’étage, on trouve le dortoir et la salle à manger, puis on accède au sommet de la tour, avec ses canons et ses boulets de 12 kg, d’où la vue sur la baie est superbe.

On peut notamment accéder à la tour par l’allée qui quitte la route côtière presque en face du centre commercial Ruisseau Créole.

5471 0178 ; La Preneuse ; adulte/enfant 80/30 Rs, adulte 60 Rs le week-end ; mar-sam 9h30-17h, dim 9h30-13h ; dernière visite 16h20